La fusion entre UBS et Credit Suisse, annoncée comme la plus importante transaction financière en Suisse depuis la crise de 2008, incarne une transformation majeure pour l’économie helvétique, et par extension pour le marché immobilier, spécialement dans le secteur des bureaux.

Ce rapprochement, qui combine deux géants bancaires d’envergure mondiale, est perçu non seulement comme une révolution dans l’industrie financière mais aussi comme un catalyseur potentiel de changements significatifs pour l’immobilier commercial suisse.

Impact Prévu sur le Marché Immobilier de Bureau

La fusion est susceptible d’entraîner une restructuration considérable au sein des deux banques, incluant potentiellement des réductions d’effectifs et la fermeture de succursales.

Ces mouvements pourraient directement influencer la demande pour les espaces de bureau, provoquant une réévaluation des besoins en immobilier commercial.

Les bureaux délaissés pourraient augmenter l’offre sur le marché, pouvant entraîner une pression à la baisse sur les loyers dans certains quartiers ou catégories de biens.

Cependant, il est crucial de noter que l’impact réel dépendra d’une multitude de facteurs.

L’adaptation du secteur bancaire à cette nouvelle réalité, la réactivité des marchés et la capacité du secteur immobilier à absorber ou à se réinventer face à ces changements seront déterminants.

Le marché suisse, réputé pour sa robustesse et sa qualité, pourrait ainsi voir des répercussions variées selon les régions et les segments de marché.

Leçons du Passé: La Fusion Dresdner Bank-Commerzbank

Pour anticiper les conséquences possibles, il est instructif de se référer à des cas similaires, comme la fusion Dresdner Bank-Commerzbank en Allemagne.

Cette opération avait entraîné des réductions de personnel et une rationalisation des espaces de bureau, surtout à Francfort.

Toutefois, le marché immobilier de bureau de la ville a démontré une résilience remarquable, soutenu par une diversification de l’économie et une demande accrue pour des espaces de haute qualité.

Cette résilience peut servir de modèle et d’espoir pour le marché immobilier suisse, en montrant comment des ajustements stratégiques peuvent atténuer les impacts négatifs d’une telle fusion.

Scénario pour le Marché Suisse

En Suisse, le marché des bureaux pourrait suivre un chemin similaire.

Bien que certaines zones périphériques ou certains biens de moindre qualité pourraient connaître une baisse de demande, les secteurs clés comme Zurich et Genève, réputés pour leur dynamisme économique et leur attrait international, devraient maintenir une demande solide pour des bureaux de haute qualité.

En outre, la nature diversifiée de l’économie suisse et la présence de nombreuses multinationales pourraient favoriser une absorption plus rapide des espaces libérés.

Rôle des Autorités Financières et Professionnelles

La surveillance réglementaire sera cruciale pour encadrer cette transition.

Des organismes comme la Finma et la Comco joueront un rôle clé en surveillant les risques de concentration du marché et en assurant une concurrence équitable.

Il sera également important pour ces entités de considérer l’impact de la fusion sur les petits acteurs du marché bancaire et immobilier, veillant à une adaptation réglementaire qui soutienne une concurrence saine et une innovation continue.

Promesse de la direction 

« Nous nous concentrons sur nos clientes et nos clients, qui sont des particuliers, des entrepreneuses et des entrepreneurs, des entreprises et une clientèle institutionnelle, et les aidons à atteindre leurs objectifs.

Nous faisons preuve de respect envers la Suisse et sa population.

C’est pourquoi nous restons fidèles à notre solide culture d’entreprise UBS, à notre culture du risque et à notre qualité de service élevée, aspects sur lesquels nous ne transigerons pas.

Nous sommes conscients de notre responsabilité et nous vous accueillons dans notre giron en tant que partenaire fiable de la place financière et économique suisse.

À titre d’exemple, nous entendons reprendre les lignes de crédit des entreprises qui sont clientes des deux banques. »

source ©credit suisse

Conclusion

La fusion entre UBS et Credit Suisse est indubitablement un moment charnière pour l’économie suisse.

Si les changements seront considérables au sein du secteur bancaire, l’impact sur le marché immobilier de bureau, bien que significatif, pourrait être moins dramatique que prévu.

La robustesse de l’économie suisse, la qualité de son marché immobilier et la capacité de réaction des acteurs économiques sont des atouts qui devraient contribuer à la résilience et à la dynamique du marché des bureaux en Suisse.

En fin de compte, cette fusion pourrait se révéler être un catalyseur pour la réinvention et la revitalisation du marché immobilier de bureau, signalant une nouvelle ère pour le secteur immobilier et financier suisse.

 

The logos of the Swiss banks Credit Suisse and UBS are displayed at Paradeplatz in Zurich, Switzerland, Sunday March 19, 2023. (Michael Buholzer/Keystone via AP)

©lemonde.fr